Un thé vert avec Shirley Jesuismodeste

Il y a 8 ans, Shirley donnait la vie pour la première fois. Aujourd’hui, elle est maman de trois bambins, dont le dernier a vu le jour il y a quelques semaines. Elle s’est initiée au naturel après la naissance de sa première fille : « Petite, j’ai eu beaucoup de mal à accepter mes cheveux frisés. Ce n’est qu’en grandissant que j’ai commencé à les aimer. Je ne voulais pas que ma fille vive la même chose que ma mère, qui était démunie face à ce type de cheveux. J’ai commencé à me renseigner, et j’ai rencontré une jeune femme qui animait des ateliers, elle a aujourd’hui une marque, Kemsia. J’y ai créé mon premier liniment et mon premier gel douche pour ma fille. C’est comme cela que j’ai commencé à faire tous mes cosmétiques. »

Maman de trois enfants, le temps est souvent compté dans une journée, Shirley utilise également des cosmétiques achetés dans le commerce. « Je comprends aussi certaines de mes lectrices, tout le monde ne souhaite pas être apprenti chimiste ! Il faut être passionné(e) pour mettre en place toute cette routine beauté ».

En 2014, elle lance sa chaîne youtube, pour offrir des tutoriels à ses copines aux enfants métissés. Mais l’image ne lui suffit bientôt plus, alors elle décide d’ouvrir son blog, pour ne pas être limitée par le montage. Elle souhaite ainsi avoir une plus grande tribune, et offrir plus de conseils à ses lectrices. Le blog de Je suis Modeste, c’est par ici !

Rencontre avec une super(be) maman, et une femme au cœur tendre.

La maternité en trois mots ?

Amour, c’est le premier mot qui me vient. Les deux fois où j’ai accouché, le mot Amour avait un autre sens, un sens nouveau. Bien au-delà du sens que l’on connaît.

Forte, il y a un moment pendant la grossesse et la maternité où l’on réalise que l’on est WonderWoman !

Captivante, le corps change, s’adapte, c’est très impressionnant.

IMG_1249

Quel était ton rituel beauté lorsque tu étais enceinte ?

Pour ma première grossesse, j’étais très assidue, je me suis bien appliquée ! J’achetais des beurres de karité très bruts qui venaient du Burkina Faso. Je m’en tartinais, sur le ventre, hanches, fesses et cuisses.

Pour la deuxième grossesse je me suis dit « je n’ai pas trop eu de vergetures, je dois avoir un capital génétique super comme je l’ai lu dans beaucoup de journaux féminins » ! C’est faux, et je l’ai regretté ! Ma peau a craqué, elle avait besoin de nutrition, et je ne lui en ai pas assez donné.

Donc pour ma troisième grossesse, je n’ai pas refait l’impair, et je me suis tartinée d’huile et de crème !

Nourrir sa peau est important, essentiel, et pas uniquement hydrater, ce n’est pas pareil !

Ton conseil beauté à une future jeune maman ?

Nou-rr-ir sa peau ! De tout le gras possible ! (Rires). Masser aussi, je pense que ça stimule le renouvellement cellulaire, et la circulation sanguine.

Te souviens-tu des produits que tu utilisais pour tes enfants lorsqu’ils étaient bébés ?

Le liniment, pour mes trois enfants. On le trouve facilement dans le commerce, il a 3 ou 4 ingrédients maximum, c’est la recette de base. J’essaie de le fabriquer dans la mesure du possible.

Je les ai badigeonnés de karité lorsqu’ils étaient bébés, lorsqu’ils ne parlaient pas encore, avant qu’ils puissent me dire « maman arrête, j’aime pas ! ». Je trouve que cela aide beaucoup pour l’élasticité de la peau.

Je ne referais jamais…. Peux-tu compléter cette phrase ?

Me plaindre de la grossesse, et tout faire pour accoucher. Après la naissance, je me retrouve très nostalgique de ce moment privilégié.

IMG_0148

Quel est ton rêve de maman youtubeuse / blogueuse ?

Pour la chaîne youtube, j’aimerais inclure plus de personnes dans mes vidéos, qui souhaitent y participer, et revenir sur des questions essentielles, pouvoir leur poser des questions. Développer de nouvelles catégories.

Pour le blog, j’aimerais continuer à écrire à plusieurs : je travaille avec deux rédactrices qui interviennent sur le blog. J’aime le concept, et qu’elles apportent leur savoir-faire. Donc continuer à écrire à plusieurs mains, pour avoir les avis des autres, leur écriture.

Quelles sont les valeurs que tu souhaites transmettre à tes enfants ?

La liberté. Je leur donne les fondations pour cela, j’aimerais qu’avec cette carte-là, ils fassent ce qu’ils ont envie. J’essaie de les élever avec la plus grande ouverture d’esprit possible, ensuite, c’est entre leurs mains.

Photos © Shirley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *