Breaking news : rencontre avec Shirley Billot, fondatrice de la marque Kadalys

Shirley Billot fait partie de ces femmes qui ont voulu réfléchir au monde de demain, à une époque où les valeurs sont de plus en plus nécessaires. Originaire de la Martinique, métisse et attachée à sa terre, elle a réfléchi à s’engager pour son île, et plus encore, pour la Terre, après une période difficile pour l’île aux fleurs.

En 2009, des mouvements sociaux et des manifestations contre la vie chère secouent l’île « C’était assez troublant. J’ai réalisé à quel point nous habitions sur une île où nous avions peu de perspectives ». Une prise de conscience qui l’a amenée des mois après à faire un choix : partir et oublier, ou faire quelque chose pour sa terre. « J’ai eu envie de m’engager, et de monter un projet qui a du sens, de réunir à la fois mon expérience et ma culture. A ce moment-là, j’étais en transition professionnelle, et je ne sais pas pourquoi après avoir lu des études scientifiques sur la banane cette idée m’est venue. Cela m’a poursuivie, pendant des mois je voyais des bananes partout, je pense que c’était le destin ! (Rires). »

Symboliquement, dans l’histoire de l’esclavage en Martinique, la banane a toute son importance : « En 1736, une ordonnance royale a ordonné aux détenteurs des esclaves de planter 25 bananiers par esclave détenu. Cela devait permettre de palier aux manques de soins  des esclaves. Ce fut également le premier fruit que les esclaves furent autorisés à cultiver librement. En Martinique, le bananier fait partie de la culture, et nous avons appris à l’utiliser dans sa globalité : chaque partie du bananier a une utilisation cosmétique ou phytothérapeutique différente, et ses bénéfices sont reconnus dans l’ensemble des pays du Sud»

Rencontre avec une femme passionnante, et une marque engagée à l’empreinte forte, que nous n’avons pas choisie par hasard.

Comment est né Kadalys ?

Il y a six ans, j’ai lancé un programme de recherche. Je viens d’une famille très consciente et respectueuse de la terre, ma mère est engagée en faveur de l’environnement en Martinique. En moyenne, 40 000 tonnes de bananes sont jetées par an, uniquement parce qu’elles sont moches ou seules, donc j’ai voulu valoriser les déchets générés par la filière de la banane pas uniquement le fruit mais aussi les feuilles, les fleurs… Nous avons déposé 3 brevets, dont 2 inspirés de la médecine traditionnelle : anti-âge car il stimule le collagène et  l’élastine… (dans les usages traditionnels, le bananier favorise la cicatrisation de la peau), apaisant (dans la médecine traditionnelle on l’utilise pour traiter le psoriasis, l’eczéma, l’acné), et dépigmentant, pour la diminution des tâches. C’est ainsi qu’est né Kadalys, une marque engagée dans le bio, qui travaille sur des principes d’économie circulaire et de chimie verte. Nous faisons des extractions naturelles, avec de nouveaux procédés innovants, qui nous permettent d’avoir des ingrédients même plus efficaces que ceux issus de la pétrochimie.

L’extraction a lieu en Martinique, tout le conditionnement est fait en métropole, nous n’avons pas d’usines sur place, cela n’aurait pas de sens du point de vue de l’empreinte carbone.

Quel est le premier produit que vous avez lancé ?

L’huile de banane verte, en 2013. Tout d’abord car j’adore les huiles, leur intérêt est qu’elle est absorbée plus profondément dans les couches de la peau qu’une texture aqueuse. Elle est plus bio-disponible qu’une simple crème. C’est pour cela qu’il est préférable d’appliquer une huile sous une crème, car elle va la capter et la retenir.

Notre huile à la banane verte est très sèche, elle a été très bien reçue. Ensuite, j’ai donc lancé l’huile à la banane jaune, elles ont toutes les deux reçu le Prix Victoire de la Beauté.

Nous allons prochainement en lancer une à la banane rose !

Comment définiriez-vous Kadalys et vos engagements ?

J’ai créé Kadalys avec mon cœur. J’avais vraiment envie de faire découvrir aux gens les bienfaits du bananier, tels que je les connais depuis que je suis enfant.

Pour moi qui suis métisse, Kadalys l’est aussi : nous sommes à la fois traditionnels et innovants, en même temps nous faisons de la recherche, et nos valeurs sont de prendre soin de soi tout en prenant soin de l’environnement.

Je viens d’une île avec un territoire restreint, et l’on a pris conscience qu’il fallait être beaucoup plus sensible à l’environnement. Que nos ressources sont limitées et que nous devons réduire le gaspillage.

Ce sont des produits destinés à tous, pour toutes les femmes mais aussi les hommes, et toutes les couleurs de peau.

Kadalys est un projet de région. Je suis soutenue par des fonds européens et de la Région Martinique, car je propose une diversification et une valorisation des déchets de la filière banane, qui est aujourd’hui le premier employeur privé de l’île. La valorisation de la biodiversité est désormais une priorité pour nos îles (Martinique/Guadeloupe), afin de rattraper notre retard.

Nous avons également travaillé sur des variétés de bananiers oubliées : il en existe plus de 1 000 en tout. Nous lançons un nouvel ingrédient autour de la banane rose, variété peu connue, qui a un pouvoir antioxydant 4 200 fois plus important que l’huile d’Olive, et 3 900 fois plus que l’huile de pépin de raisin par exemple. Il faut savoir que la banane existe depuis la période des dinosaures, elle a peu évolué depuis !

Kadalys, c’est à la fois de la recherche, de la valorisation de la pharmaceutique traditionnelle, et un fort engagement de l’environnement, et de ses valeurs. Notre particularité, c’est que nous travaillons sur les corps gras de la banane : 1% dans la pulpe, et 6% dans la peau. Ils ont une composition singulière, très ancienne. Elle est extrêmement riche en phytostérols : l’avocat en contient 10% pour les variétés les plus riches, la banane autour de 60%.

Parlez-nous de l’huile Précieuse Radiance dans l’édition limitée avec MyJoliBag

Idéale après l’exposition au soleil, elle aide à renforcer les défenses naturelles de la peau, grâce à la banane jaune aux propriétés régénérantes exceptionnelles et aux huiles apaisantes et réparatrices de Grenade et de Macadamia. Elle illumine le teint et l’éclat des cheveux : le Roucou et le Buriti préparent la peau à l’exposition au soleil, tout en prolongeant le bronzage. Nous avons également un actif qui répare la peau des dommages causés par le soleil.

DSC_0354-2

Pourquoi ce partenariat avec MyJoliBag ?

Ce que j’aime chez MyJoliBag, c’est l’engagement du choix des marques. C’est un concept qui s’adresse aux femmes, aux mamans et aux bébés, et j’aime beaucoup cet univers. Les valeurs prônées nous parlent aussi, en faveur de l’environnement, et de la santé, bio et naturelle.

Photos © Kadalys

1 Commenaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *