Billet d’humeur de Claire : la valise de la maternité pour le parfait papa (ou presque !)

Dans un mois, peut-être moins, il faudra prendre la route pour la maternité. Un mois avant de découvrir le visage de cette petite fille que je porte depuis déjà 8 mois. Le temps est passé vite, et j’ai l’impression de ne pas en avoir eu assez pour me préparer !

Alors, pour se préparer du mieux que l’on peut, pour comprendre ce qui nous arrive, et ce qui va suivre, on s’organise. Ou plutôt, on organise ce que sera notre nouvelle vie à trois. La chambre, la crèche, les tout petits vêtements que l’on range soigneusement dans un tiroir… Maintenant que tout est (presque) prêt, il reste une étape, cruciale : la valise pour la maternité. Seulement voilà. En réalité, il y a trois valises à préparer, la nôtre, celle de bébé, et celle de notre moitié. Car lui aussi va avoir besoin de quelques vêtements et accessoires ! Et entre la liste donnée par la maternité (nous avons eu un bon fou rire en découvrant qu’ils recommandaient des « baby gros », que mon amoureux a interprété par des, je cite « duvets de bébés » – comprenez des turbulettes -, alors qu’il s’agit en réalité de pyjamas ouverts sur les côtés…), celle préconisée par les copines, ou encore que l’on peut lire sur internet, la liste est longue pour nous, mais surtout pour les papas. Car c’est un sujet encore obscur, même s’il a désormais sa place dans les couloirs – et mieux encore dans la chambre- à la maternité (n’en déplaise à ma maman qui ne comprend pas le concept, « mais enfin, les hommes n’étaient pas présents ainsi à notre époque ! »). Souvent, on ne sait pas vraiment quoi lui prendre au papa, à part des vêtements de rechange. Alors, je me suis amusée à interroger des pères autour de moi, pour avoir leur avis. Pour savoir ce qui leur a manqué le jour J et les jours qui ont suivi, et ce qui leur a sauvé la vie.

Be strong, Be a Dad

Adrien, jeune père d’un petit César, et bientôt papa d’une petite fille, m’a parlé d’un kit de survie qui lui a bien sauvé la mise. Il l’a résumé ainsi :

– des pièces pour la machine à café (apparemment, il ne faut vraiment pas les oublier)

– des chocobons

– un chargeur de téléphone

– des potes dispos pour échanger au téléphone (SMS, WhatsApp). C’est vrai que si la maman le jette hors de la chambre, autant écumer ce moment de stress et de solitude avec les copains.

Sébastien, papa de Suzie et Ernest, n’avait pas vraiment prévu le coup le jour J. Alors, il lui semblait vital d’avoir (je cite) :

– des allumettes pour rester éveillé (et il en faut…..)

– un Tetris

– la playlist que tu as préparé pour le jour j (même si ta chère et tendre s’en moque complètement de la musique à ce moment-là et qu’elle te dit gentiment qu’elle n’en veut pas)

– un câble d’IPhone

– des Delichocs (je vois que nous avons des papas gourmands)

– un oreiller gonflable

– de la monnaie pour le distributeur (décidément)

– une grosse dose de courage pour couper le cordon

– des mouchoirs pour essuyer les larmes de ta compagne, parce que nous on ne pleure pas, hein (évidemment)

La musique aurait toute son importance. Adrien m’a expliqué que c’était pour lui un superbe souvenir d’avoir eu une musique particulière pour le jour de la naissance. Bon, je n’en suis pas encore à avoir choisi la playlist, mais je pense laisser cette tâche au futur papa ! (il en sera ravi, mais j’ai bien peur de donner naissance sur « The Sign » d’Ace of Base).

Paul, papa de Lexane, m’a fait une jolie petite liste aussi qui m’a fait beaucoup rire (je cite encore) :

– Des fruits secs ou quelque chose à manger (parce que ce n’est pas là que tu lui dis  » je te laisse j’ai la dalle » )

– De l’eau (parce que ce n’est pas là que tu lui dis  » je te laisse je meurs de soif parce que j’ai bien mangé »)

– De la musique (parce que ça peut être long, très long, musique appréciée par les 2 bien sûr…)

– Une balle anti-stress (ça fait du bien, et ça peut servir)

– Une 2e balle anti-stress (si elle t’a pris la 1ere parce que ça fait du bien, ça peut servir)

– Un chargeur de téléphone

Décidément, si j’oublie nos chargeurs de téléphone, je sens que je suis foutue !

Enfin, Alain, papa d’Esteban et Giulia, a complété cette liste déjà bien longue par ses petites astuces bien à lui :

– Mon masque anti-ronflements pour pas réveiller toute la maternité

– À manger parce que j’ai tout le temps faim

– Quelques bières pour accueillir mes potes et fêter l’événement (ben tiens)

– Mon téléphone avec une sélection musicale

– Ma tablette pour regarder la ligue des champions si l’accouchement à lieu le mardi ou le mercredi ! (Alain, quand même !)

– Mon oreiller car sans lui je ne dors pas…

– Mon rasoir, trousse de toilette etc…

Si je résume, impossible de se rendre à la maternité sans quelques vivres, des pièces, un chargeur de téléphone salvateur et sa playlist de chansons préférées. Car finalement, si nous avons 9 mois pour nous préparer au jour J, les papas sont souvent pris au dépourvu ce jour-là. Alors, autant essayer de penser à eux en glissant ces subtilités dans leur valise. Ils y retrouveront leurs repères…. En espérant que nous n’accouchions pas le jour de la plus grande finale sportive de tous les temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *