Un Thé vert avec Valentine Caporale

Valentine mène depuis plusieurs années une carrière d’animatrice sur une radio suisse.

Jeune maman d’un adorable petit Leonardo, célèbre instagrameuse, elle a fait de ce réseau social son journal de bord familial. Elle nous explique avoir attendu d’avoir envie de devenir maman. « Je savais depuis toujours que je deviendrais maman. Mais est-ce que l’on se sent toujours prête ? Et puis un jour, cette fameuse horloge interne se met vraiment en route ! Et là, cela devient un besoin instinctif»

Après une grossesse rêvée, un chamboulement émotionnel sans précédent et un retour difficile mais nécessaire à la vie active, elle vit sa vie de maman épanouie… Et nous raconte tout !

La maternité en trois mots ?

Enrichissant

Planant

Effrayant

Quel était ton rituel beauté lorsque tu étais enceinte ?

L’huile sensorielle Daylily Paris ! Je l’ai utilisée du début à la fin de ma grossesse, dès que j’ai su que j’étais enceinte. C’était vraiment mon rituel du matin et du soir. Je n’ai pas changé mes autres rituels beauté, je continuais à me maquiller légèrement. Sauf le teint, qui est assez réussi pendant la grossesse ! Je pense qu’il est essentiel de conserver sa féminité et j’ai essayé d’y faire attention.

unnamed

Ton conseil beauté à une future jeune maman ?

Le massage des zones ventre, cuisses, fesses et seins avec beaucoup d’attention. Je n’ai pas eu de vergetures heureusement ! Je m’appliquais vraiment à mettre de l’huile religieusement.

Se protéger du soleil aussi (Daylily Paris a mis au point une super crème d’ailleurs !) pour éviter le masque de grossesse qui peut rester après l’accouchement.

Te souviens-tu des produits que tu utilisais pour Leo lorsqu’il était bébé ?

J’utilisais des produits de soin que l’on m’avait remis à la clinique (à Genève ndlr). Une huile de bain aussi que j’adore, achetée aux Etats-Unis, bio et naturelle. Le plus naturel possible en tout cas !

Je ne referais jamais…. Peux-tu compléter cette phrase ?

Me référer à trop de lectures mal choisies comme « J’attends un enfant d’Agnès Grison et Laurence Pernoud ». Malgré son côté rétrograde, il reste une source d’informations pratiques à consulter ponctuellement. J’ai fait l’erreur de Le lire de A à Z, comme un roman.

Aller mettre mon nez dans des infos trouvées sur internet, c’est également une très mauvaise idée ! C’est le lieu idéal pour faire des généralités de cas particuliers, c’est trop dangereux.

Quel est ton rêve de maman instagrameuse et animatrice ?

Instagram est mon journal de bord, de tout se qui s’est passé pendant ma grossesse. J’ai beaucoup de plaisir à revoir les débuts, et ce que je ressentais. J’aimerais pouvoir tout imprimer pour garder une trace. J’ai aimé être en contact avec des femmes qui étaient dans la même situation, qui vivaient les mêmes choses, c’est devenu une plateforme d’échanges, que j’essaie de conserver malgré mes nombreux followers. Il m’arrive de poser des questions, et l’on me répond toujours, j’ai de la chance d’avoir une communauté bienveillante.

J’essaie de montrer toutes mes vies, celle de maman, d’animatrice, de femme, je ne suis pas l’une ou l’autre mais toutes à la fois !

J’aimerais trouver une autre manière d’aider mes « followers », je réfléchis à lancer une chaîne Youtube, pourquoi pas !

Quelles sont les valeurs que tu souhaites transmettre à tes enfants ?

L’ouverture d’esprit. Leo a un papa américain et une maman suisse, il est déjà ouvert à deux cultures différentes. Quand je vois le monde dans lequel nous vivons parfois, et ses horreurs, ça me rassure de me dire que j’ai mis au monde Leo : si c’est lui la relève, alors il contribuera à rendre ce monde meilleur !

unnamed (3)

Photo header ©Elsa Ochoa/linstantdunepose.ch

Photos article © Valentine Caporale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *